» Catégorie : Non classé


Colère : le 11 mars 2016

Commentaires » 0

Je ne décolère pas. De qui se moque-t-on ? J’apprends aujourd’hui que je dois passer un entretien, soi-disant obligatoire! A quelle évolution de carrière puis-je bien prétendre, moi l’exilée !

Faut-il tout recommencer depuis le début ? Il est vrai que je suis maintenant à un poste de débutant que d’ordinaire l’on confie à de jeunes journalistes. Et en plus, cet entretien aurait lieu avec la seule personne qui a fait semblant de tout ignorer quand j’ai quitté la rédaction principale ! Mais vraiment, là, on se moque de moi. Je suis furieuse. Et pendant tous ces mois de détresse, de mal-être, m’a-t-on proposé le moindre entretien ? C’est du n’importe quoi et il fallait que je me défoule en l’écrivant sur mon petit blog.

Dimanche 10 avril 2016

Quelle triste fin de carrière ! Aujourd’hui, je me sens bien esseulée, seule dans ma rédaction, sans idées, sans envie. Je viens de faire une vingtaine de kilomètres en voiture dans la campagne à la recherche d’idées et de photos. Je me sens lasse. Je suis toujours aussi énervée, et cet énervement se traduit par une déprime et une grande tristesse.

Les perles

Commentaires » 0

Les perles file7531304536347-150x150Entendu dans un magasin de vêtements : une jeune ado essaie un manteau matelassé. Sa mère lui demande : « Tu ne te sens pas trop engoncée ». La jeune fille répond : « Si je suis trop engrossée ». Sa mère ajoute alors : « Heureusement que non, je vais t’expliquer le sens de ce mot ». Sa fille rétorque : « Ce n’est pas ce que tu m’as dit ». La mère lui explique alors le sens des deux mots.  Au moins l’ado aura appris quelque chose et ne fera plus la confusion entre ces deux termes.

Trucs et astuces : plot

Commentaires » 0

Quand on est ronde, pour monter sur son cheval, c’est parfois un problème. D’ordinaire, j’utilise un plot, une sorte de cube. Quand nous partons en randonnée, je le prends dans le camion, mais c’est très encombrant. J’ai donc cherché une solution. Bien sûr, un peu partout on trouve des marche-pied pliables, mais ils ne supportent pas toujours un poids conséquent. J’ai fini par en trouver un chez Daxon. Bon, c’est vrai, il est décoré de petites fleurs. Mais, et c’est l’essentiel, il est très costaud. J’attends avec impatience un prochain concours de dressage pour le tester.  Un de ces jours, je vais poster la photo pour que vous puissiez le voir

Trucs et astuces : pantalon d’équitation

Commentaires » 2

Trucs et astuces : pantalon d'équitation tete-de-cheval-1-150x150Comme je vous l’ai déjà dit, l’équitation est ma passion. J’aime monter à cheval et je veux malgré ma taille (imposante) me lancer dans le dressage et sortir en concours.

Pourquoi pas ? Je monte depuis l’âge de 12 ans et malgré quelques arrêts en raison de mes études, du travail… j’ai repris depuis quelques années. En dressage, je me débrouille et j’ai vraiment envie avant de ne plus pouvoir monter de faire quelques concours.

Premier obstacle : la difficulté de trouver un pantalon d’équitation, taille 52, blanc. C’est quasi impossible.  J’ai passé des heures à chercher sur Internet. Comme je ne trouvais pas, ma mère et sa sœur m’ont bricolé un pantacourt, y ajoutant des manches de T-shirt pour enserrer les chevilles. Ce n’est pas mal. Mais je rêvais d’un vrai pantalon d’équitation. J’ai fini par trouvé sur un site où ils ont des pantalons d’équitation de toutes les couleurs, pour les femmes minces, mais aussi pour les femmes rondes comme moi. Je vous donne l’adresse, n’hésitez pas à y faire un tour : alidada http://equipements-equitation.com/

C’est super. Bien sûr pour nous les rondes, les pantalons sont un peu coupés différemment. Il n’y a pas de renfort aux genoux. Mais vraiment, le pantalon reçu me va très bien. Il est juste un peu long, mais c’est un détail.  Et j’ai enfin un vrai pantalon d’équitation de concours blanc. C’est super.

L’anneau

Commentaires » 0

L'anneau file16313003260481-150x150Tout d’abord une bonne nouvelle : j’ai pris rendez-vous avec un chirurgien. Mes copines souhaitent que je me fasse poser un anneau. En fait, je ne suis pas sûre d’aller jusqu’au bout car cela m’effraie un peu. D’un autre côté, j’ai mal aux genoux, aux talons et j’aimerais beaucoup maigrir, ne serait-ce que pour continuer à pratiquer mon sport favori, l’équitation. Pour moi, c’est une bouffée d’oxygène, cela me permet de continuer à avancer, d’oublier toutes les mesquineries que je rencontre au travail. Quand je suis à cheval, j’oublie tout.  Et je suppose que perdre quelques kilos ne ferait pas de mal au dos de la jument que je monte. La pauvre, elle doit supporter mes quelques 100 kilos. Et ce n’est pas rien.

De toute façon, avant de prendre la moindre décision concernant l’opération, j’ai également pris rendez-vous chez le psy et chez la diététicienne.  On verra.

Depuis mon enfance, j’ai enchaîné les régimes, perdant et reprenant des dizaines de kilos. Mes premiers régimes remontent à mes quinze ans. J’étais déjà ronde. Par la suite, j’ai essayé tous les coupe-faim possibles et imaginables : Fringanor qui devait me couper l’appétit, mais qui m’empêchait de dormir, Isoméride, celui qui me convenait le mieux car il me dégoûtait des sucreries (mon pêché mignon), mais j’ai dû l’arrêter car lorsque je montais à cheval, j’étais très essoufflée, Pondéral et bien d’autres encore dont j’ai oublié le nom. J’ai même fait une cure à Bride-les-Bains. Là, j’ai tout de même perdu plus de 20 kilos, malheureusement, j’en ai repris 30.

Comme vous le voyez mon combat ne date pas d’hier. Mais cette fois, je veux réussir avec ou sans opération miracle.