L’anneau

L'anneau file16313003260481-150x150Tout d’abord une bonne nouvelle : j’ai pris rendez-vous avec un chirurgien. Mes copines souhaitent que je me fasse poser un anneau. En fait, je ne suis pas sûre d’aller jusqu’au bout car cela m’effraie un peu. D’un autre côté, j’ai mal aux genoux, aux talons et j’aimerais beaucoup maigrir, ne serait-ce que pour continuer à pratiquer mon sport favori, l’équitation. Pour moi, c’est une bouffée d’oxygène, cela me permet de continuer à avancer, d’oublier toutes les mesquineries que je rencontre au travail. Quand je suis à cheval, j’oublie tout.  Et je suppose que perdre quelques kilos ne ferait pas de mal au dos de la jument que je monte. La pauvre, elle doit supporter mes quelques 100 kilos. Et ce n’est pas rien.

De toute façon, avant de prendre la moindre décision concernant l’opération, j’ai également pris rendez-vous chez le psy et chez la diététicienne.  On verra.

Depuis mon enfance, j’ai enchaîné les régimes, perdant et reprenant des dizaines de kilos. Mes premiers régimes remontent à mes quinze ans. J’étais déjà ronde. Par la suite, j’ai essayé tous les coupe-faim possibles et imaginables : Fringanor qui devait me couper l’appétit, mais qui m’empêchait de dormir, Isoméride, celui qui me convenait le mieux car il me dégoûtait des sucreries (mon pêché mignon), mais j’ai dû l’arrêter car lorsque je montais à cheval, j’étais très essoufflée, Pondéral et bien d’autres encore dont j’ai oublié le nom. J’ai même fait une cure à Bride-les-Bains. Là, j’ai tout de même perdu plus de 20 kilos, malheureusement, j’en ai repris 30.

Comme vous le voyez mon combat ne date pas d’hier. Mais cette fois, je veux réussir avec ou sans opération miracle.

3 décembre, 2014 à 18 h 12 min


Laisser un commentaire